Jean Bourdon a roulé sa bosse en Nouvelle-France.  Il est arrivé le 8 août 1634 à titre d'ingénieur du gouverneur.  Il reçoit plusieurs seigneuries sur le territoire de la Nouvelle-France.  En tant qu'ingénieur, il procède à l'arpentage de la ville de Québec et a son mot à dire sur les constructions qui se font sur le territoire.  Il élabore des cartes de Québec et de la Nouvelle-France qui servent encore aujourd'hui.  en 1653, il fait parti du groupe d'hommes d'affaire qui établissent le commerce entre le Canada, les Antilles et la France.  Il joue aussi un rôle politique, ayant été nommé gouverneur intérimaire de Trois-Rivières et ayant participé activement à la négociation pour la paix avec les Iroquois en 1646.

Après un séjour de 3 ans en France, il est nommé procureur général du conseil souverain de la Nouvelle-France en 1663.  Ses embrouilles avec le gouverneur Augustin de Saffray de Mézy l'oblige à repartir pour la France le 23 septembre 1664.  Suite à la mort de Saffray, le 6 mai 1665, Bourdon est rappelé en Nouvelle-France.  Il arrive le 16 juillet et sera reconduit à son poste de procureur général du conseil souverain jusqu'à sa mort en 1668.

 

Veuve depuis 1649, Anne Gasnier marie Jean Bourdon le 21 août 1655.  Anne consacre sa vie aux miséreux de la colonie.  Marie de l'Incarnation la désigne comme étant "la mère des misérables et l'exemple de toutes sortes de bonnes oeuvres". Elle est l'amie de Barbe de Boulogne.  La présence de ces 2 femmes auprès de Marie Monmaignier lors de la signature du contrat de mariage, est-elle liée à la condition de Marie qui accouchera dans quelque temps? 

Pour en apprendre + sur Jean Bourdon

Jean Bourdon.jpg
Jean Bourdon

Plan de Québec 1663

Pour en apprendre + sur Anne Gasnier