Voici les éléments permettant de localiser l'emplacement que Noël Rose possède "près des Ursuline" et identifier dans l'acte de vente de la portion de sa veuve à Jean Turcot, comme étant voisin de Pierre Ménage, situé au coin de la rue et "des Jésuites"

                     - François Jacquet demeure sur la rue St-Louis

                             - une rue le sépare de Pierre Ménage

                             - cette rue mène au Collège des Jésuites

                             - elle sera appelée "rue des Jardins"

                             - aujourd'hui la place est occupée par le restaurant "Aux anciens canadiens"

                    - Le plan utilisée par Marcel Trudel identifie les trois premiers emplacements, après la rue "qui mène au Collège                          des Jésuites", appartenant aux Ursulines, à la veuve de Jean Dupont et à Jean Normand

                             - avant 1659, les Ursulines possédaient une terre d'un arpent à cet endroit

                             - en octobre 1659, un demi arpent est concédé à la veuve de Jean Dupont, Marie Gaucher

                             - un an plus tard soit en octobre 1660, la terre est donné à l'Hôtel-Dieu

                             - c'est le 10 octobre 1670 qu'Adrien Michelon acquière une portion de terre

                             - le 30 novembre 1673, Michelon cède la moitié de son terrain à Pierre Ménage.  Cette portion du terrain est                                   situé sur la rue St-Louis" et sur la rue qui mène au Collège", donc au coin de la rue.  Michelon à garder                                           l'autre moitié du terrain.

                             - concernant le terrain identifié à Jean Normand, ce dernier  l'acquière de la veuve Dupont le 15 mai 1663.                                     Elle est concédée aux Ursulines qui la vend le 30 août 1666 à Barbe de Boulogne, veuve de Louis                                                         d'Ailleboust.  Ensuite, elle est donné à l'Hôtel-Dieu de Québec en 1670.

                              - Il est difficile de suivre les transactions de l'emplacement identifié à Jean Normand et propriété de Olivier                                  Morel au mois d'octobre 1691.  Cependant, le 15 juin 1691, maître Rageot enregistre une vente pour un                                            terrain de la seigneurie de Durantaye vendu à Pierre Molleur par Olivier Morel déclaré "demeurant en la                                    ville de Québec, rue St-Louis" . Le voisin situé à l'est de la demeure de Marie Monmaignier est donc trouvé.                                       

 

                  - Le plan de Québec en 1663 

                             - ce plan porte à confusion puisqu'il y a une erreur

                             - la portion nord de la rue St-Louis est dessinée trop à l'ouest (gauche)

                             - par rapport aux terrains identifiés sur la rue St-Louis, la petite rue indiqué "chemin", n'est pas bien située

                             - tel qu'indiqué dans l'acte de vente, cette rue mène aux Jésuites. C'est donc le prolongement de la rue "des                                     Jardins".

                             - La portion nord de la rue St-Louis devrait donc être déplacée vers la droite pour ajuster le "chemin" avec                                     la "rue des jardins"

                             - le "chemin" du plan a peut-être été confondu avec la rue "du Parloir" qui, aujourd'hui, mène au musée des                                   Ursulines et qui existait aussi à l'époque.

                             - ces deux rues sont bien indiquées sur le plan de Villemeuve de 1684 et celles des anglais à partir de 1759

Québec 1663, tiré de Marcel Trudel

Terre12-Près des Ursuline - Plan Trudel.

Sieur de Villeneuve, détail du plan de Québec 1685

Terre 12 Plan Villeneuve 1685.jpg